Signes avertisseurs que vous vivez peut-être une relation de violence :

Voici quelques signes avertisseurs qu’une personne est ou pourrait devenir violente dans une relation intime. Répondre oui à une ou deux des questions ci-dessous ne signifie pas nécessairement qu’une personne est violente. Par contre, si les éléments suivants correspondent au comportement de votre conjoint vous devriez être prudente et demander de l’aide et du soutien.

Mon conjoint est une personne qui…

  • a été victime de mauvais traitements de la part d’un parent ou d’une figure parentale,
  • a grandi dans une maison où une adulte était victime de la violence de l’autre adulte,
  • a pris notre relation très au sérieux très rapidement – m’a dit « Je t’aime » très tôt dans la relation, a voulu déménager avec moi ou se fiancer après quelques mois seulement ou a exercé des pressions pour obtenir un engagement sérieux,
  • fait beaucoup d’effet, est extrêmement charmant et parle d’une façon presque trop douce,
  • est extrêmement jaloux,
  • m’isole de mon groupe de soutien – me veux seulement pour lui ou essaie de m’éloigner des mes amies et amis et de ma famille, se met à faire des choses qui m’intéresse moi, mais qui ne font pas partie de ce que nous faisons habituellement ensemble…
  • essaie de contrôler ce que je porte, ce que je fais et qui je vois,
  • est violent envers d’autres personnes, spécialement sa mère ou ses sœurs,
  • blâme les autres pour son inconduite, ses erreurs et ses choix,
  • consomme des drogues ou de l’alcool,
  • a des attentes irréalistes, comme de penser que je répondrai à tous ses besoins et que je serai la conjointe parfaite,
  • est trop sensible – agit comme s’il était blessé quand les choses ne vont pas comme il le veut, se sent offensé lorsque les autres ne sont pas d’accord avec ses opinions, devient très irrité pour de petits inconvénients qui font partie de la vie,
  • a déjà été cruel envers les animaux,
  • a déjà été violent envers des enfants,
  • a déjà frappé une de ses « blondes » ou a été contrôlant avec elle,
  • a déjà menacé d’être violent, même s’il a dit plus tard qu’il ne s’agissait pas d’une menace sérieuse,
  • me traite de tous les noms, me rabaisse ou « sacre » après moi, même s’il s’en excuse plus tard,
  • change très rapidement d’état d’âme et peut tout à coup devenir très en colère,
  • pense que les femmes sont inférieures aux hommes ou que les hommes et les femmes ont des rôles précis qui sont essentiellement déterminés par leur sexe,
  • fait de l’intimidation, par exemple, en utilisant un langage corporel menaçant, en frappant dans les murs ou en brisant des objets,
  • me retient contre mon gré pour m’empêcher de m’en aller ou de quitter la pièce.